Smilers, Mon Nouveau Sourire #1

5 mai 2019 6 Commentaires

Smilers, Mon Nouveau Sourire #1

5 mai 2019 6 Commentaires

Que la personne qui n’a pas un seul complexe parle maintenant ou se taise à jamais ! Personnellement ça me semble assez impossible, même la personne qui vous semble la plus parfaite à vos yeux et sûre d’elle dans sa façon d’être a forcément des complexes. Si vous me lisez régulièrement, vous connaissez quelques uns des miens, mais il y en a un dont je ne vous ai presque jamais parlé : mon sourire !

Sur les photos vous ne m’avez jamais vue sourire à pleines dents, et pour cause je ne les aime pas ! J’ai pourtant porté un appareil dentaire très jeune, je devais avoir une dizaine d’années, ma maman avait souhaité nous faire traiter avec ma soeur le plus tôt possible afin de ne pas avoir à vivre cela durant l’adolescence. Comme depuis toute petite je suçais mon pousse, à force j’avais les deux incisives principales du haut qui partaient en avant, il était nécessaire de le corriger, ce qui a été fait en 18 mois. À l’époque je n’avais pas eu de bagues, mais un appareil amovible que je pouvais retirer pour le nettoyer et lorsque je souhaitais manger un truc bien collant, type chewing-gum, qui n’était pas compatible avec. Je ne sais même pas si ce genre d’appareil existe encore, j’étais si jeune que je n’ai que de vagues souvenirs, il ne m’a pas plus traumatisée que ça, contrairement à l’orthodontiste qui, lui, me terrorisait. Au niveau du maxillaire inférieure je n’ai jamais eu d’appareil et mes dents sont alignées, je n’ai que de petits écarts qui ne me gênent pas plus que ça. Au fil des années mes deux incisives centrales, qui avançaient à l’époque, n’ont pas bougé suite à ce traitement orthondontique, en revanche les deux incisives supérieures qui les bordaient ont toutes les deux fait leur vie. À tel point qu’elles en sont devenues un complexe pour moi, il y a un an et demi j’avais même fait faire un devis pour deux facettes. Je n’ai finalement jamais sauté le pas par peur que la différence de teintes entre les facettes et mes propres dents ne sautent aux yeux au fil du temps. J’ai alors de nouveau songé à un appareil dentaire, mais pas n’importe lequel, pour ne pas me complexer davantage la durée du traitement, je souhaitais qu’il ne se voit pas. Mais avant de vous en dire davantage, et pour terminer ce petit état des lieux dentaire, il faut savoir que j’ai un autre souci qui n’a rien arrangé à ce complexe, je fais ce que l’on appelle du bruxisme. C’est à dire que chaque nuit je grince des dents, tous les proches qui ont pu dormir dans la même pièce que moi un jour vous diront que je ne fais pas semblant et que c’est une horreur à entendre. Pour palier à cela il y a plusieurs années une dentiste m’avait fait une gouttière sur mesure, mais, trop serrée, je ne l’ai jamais supportée. Le problème reste donc encore bien présent à l’heure actuelle et a pour conséquences qu’à force d’être frottées entre elles très fort chaque nuit, mes dents s’usent, ce qui rend leur forme encore moins à mon gout, cela peut en plus provoquer des migraines.

Mais revenons-en à ce nouvel appareil dentaire, l’idée me trottait dans la tête depuis un petit moment, mais j’ai réellement pris la décision de débuter un traitement il y a 6 mois de ça suite à un mail qu’une agence, avec qui je travaille, m’avait envoyé pour me présenter Smilers, une entreprise de gouttières orthodontistes transparentes fabriquées en France. Je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de me lancer, l’organisation de tout cela a pris un peu de temps et j’ai finalement obtenu mon premier rendez-vous avec le Docteur Rigouby, un dentiste agréé Smilers à Dijon, début Mars. Autant vous dire que je n’en menais pas large, comme un gros pourcentage de personnes, j’ai toujours eu une peur bleue d’aller chez le dentiste, les odeurs, les bruits, les blouses, quelle angoisse ! Pour autant, je ne suis pas de ces personnes qui, ne serait-ce que pour un check-up, angoissent tellement qu’elles repoussent pendant des années et attendent d’avoir mal pour prendre rendez-vous. J’ai l’habitude d’y aller régulièrement, à reculons certes, voire en moonwalk, mais régulièrement ! J’ai longtemps eu la même dentiste et puis, lorsque du jour au lendemain elle est partie à la retraite, je me suis retrouvée sans dentiste attitré, du moins c’était jusqu’à ce premier rendez-vous. Je crois que c’est bien la première fois de ma vie que j’étais aussi détendue chez le dentiste, je suis tombée sur un professionnel doux et rassurant, à qui j’ai pu poser une multitude de questions, ce qui met forcément en confiance. Afin de voir si le traitement était envisageable, le Docteur Rigouby a tout d’abord examiné l’état général de ma dentition, nous avons ensuite réalisé un panoramique dentaire, des empreintes, ainsi que des photos. Il m’a alors confirmée la possibilité de réaliser ce traitement sur moi et annoncé qu’il serait relativement court, un réel soulagement !

Comme le Docteur Rigouby me l’avait mentionné, il m’a recontactée 3 semaines après ce premier rendez-vous afin que j’en prenne un second puisqu’il connaissait désormais la date à laquelle mes gouttières allaient arriver à son cabinet. Ce que j’ai immédiatement fait, cela a pris un peu plus de temps de prévu parce que je partais en déplacement, j’ai donc récemment débuté le traitement pour une durée de 6 à 7 mois, je vais devoir porter 13 gouttières en haut et 9 en bas, je devrai les changer tous les 15 jours. Le Dr Rigouby m’a posé les taquets, des points de colle sur lesquels il a posé de la résine, qui permettent de tenir les gouttières en place, qu’il retirera à la fin du traitement, il a également fait du « stripping », c’est une méthode qui consiste à limer entre les dents pour faire un peu de place, c’est plus désagréable que douloureux. J’en ai également profité pour poser les questions récurrentes, que vous m’aviez soumises sur Instagram, à mon dentiste.

Quelle est la différence entre Smilers et Invisalign ? Le principe d’orthodontie par gouttières transparentes est exactement le même, en revanche les gouttières Smilers sont fabriquées en France, à Salon de Provence, contrairement aux Invisalign qui sont faites aux Etats-Unis.

Est-ce que ça se fait chez tous les dentistes ? Non uniquement chez les dentistes agréés Smilers, qui sont de plus en plus nombreux.

Est-ce pris en charge par la mutuelle ? Le traitement est parfois partiellement pris en charge par certaines mutuelles, il est nécessaire de se renseigner auprès de la sienne.

Combien coute le traitement ? Le prix varie selon le cas à traiter et la longueur du traitement, en général cela peut débuter aux alentours de 3000 et aller jusqu’à 5000€ voire plus, le dentiste établira bien évidemment un devis.

Est-il possible de réaliser le traitement uniquement en haut ou en bas ? Oui pour les cas où le chevauchement reste léger.

Les aligneurs sont-ils épais ? Non, mais comme tout corps étranger, on les sent le temps de s’habituer à leur présence.

Autant vous dire que j’ai déjà hâte d’être dans 6 mois, d’autant plus lorsque je vois la simulation du résultat final, comme vous le verrez sur les photos de mes empreintes, en haut cela change du tout au bout, en bas c’est moins flagrant puisqu’il y a moins de travail. Il restera bien sûr quelques ajustement à faire hors traitement, comme allonger une incisive sur laquelle j’ai énormément grincé des dents et qui a fini par considérablement raccourcir, et puis je ne dirais pas non à un petit blanchiment afin de venir parfaire le tout.

6 Commentaires

  • Norma 6 mai 2019 at 15 h 48 min

    Super article! Merci pour cette découverte. Je pensais déjà tenter les gouttières Invisalign mais si je peux avoir la même chose en made in France, je suis ravie! J’ai hâte d’avoir ton retour quant aux résultats avant de sauter le pas.

    • Julie 6 mai 2019 at 17 h 19 min

      Je ferai un point complet à la fin du traitement, j’ai hâte 🙂

  • Adeline 9 mai 2019 at 12 h 08 min

    Merci pour ton partage ! J’hésites moi aussi à me lancer dans ce genre de traitement car tout comme toi malgré le port d’un appareil dentaire plus jeune, mes dents ont fait leur vie depuis… même si celles du haut ne me dérangent pas trop esthétiquement, celles du bas par contre c’est une toute autre histoire !
    Il faut que je songe sérieusement à me renseigner sur le coût du traitement pour moi et sur la prise en charge ou non par ma mutuelle.
    Bisous

    • Julie 9 mai 2019 at 14 h 59 min

      N’hésite pas à te renseigner, d’autant plus que si tu n’en portes qu’en bas, ce sera forcément moins cher et moins « contraignant » aussi 🙂

  • Aurélie MissLoup 14 mai 2019 at 22 h 29 min

    Hello !!!

    Alors je suis aussi en quête d’un sourire aligné, ma mutuelle prends en charge ce genre de traitement, mais je préfère les bagues, aussi inesthétiques soient elles, je trouve que le recul à long terme est plus significatif avec cette méthode =)
    Mais j’ai tout de même hâte d’avoir ton retour à ce sujet là =)
    Passe une belle soirée =)

    • Julie 15 mai 2019 at 17 h 30 min

      À vrai dire sur le long terme ce qui change tout ce n’est pas le traitement, mais la contention, sans contention les dents alignées bougent de nouveau.
      Belle soirée à toi 🙂

    Laisser un commentaire

    ×