Smilers, Mon Nouveau Sourire, Résultal Final #3

24 mai 2020 0 commentaire

J’ai débuté mon traitement orthodontique il y a un moins d’un an, c’était en mai 2019, et je l’ai terminé il y a quelques jours. J’en profite donc tant que les souvenirs sont encore frais pour conclure cette série d’articles puisque, comme je vous sais nombreuses à être intéressées, je vous ai fait tout fait suivre ici et sur Instagram depuis le début.

Pour rappel, j’ai choisi de porter des gouttières orthodontiques transparentes Smilers afin de réaligner mes dents. Complexée par mon sourire, il y a longtemps que j’avais envie de sauter le pas et, pour moi, cette méthode était celle qui me semblait la plus adaptée. Même si les aligneurs sont à porter 22 heures/24, ils laissent malgré tout la possibilité de les retirer quand on le souhaite, pour une occasion spéciale par exemple. Mon dentiste m’a également confirmé que ce traitement était moins douloureux que le port de bagues et il est vrai que mise à part durant les tous premiers jours, le temps que la mâchoire s’habitue à ce corps étranger qui exerce une certaine pression, je n’ai jamais souffert.

Je vous laissais donc l’été dernier, à l’époque j’était presque à mi-chemin de ma première série de gouttières,  je l’ai terminée début Novembre pour n’en porter que la nuit en guise de contention. De là nous avons fait le point avec mon dentiste, il a limé les taquets et repris mes empreintes, mes dents étaient bien plus alignées, mais il restait quelques détails à améliorer. J’ai choisi de laisser passer les fêtes de fin d’année pour entamer cette nouvelle et dernière série à la rentrée de janvier, elle fut rapide, 5 aligneurs en haut et 4 en bas à porter 15 jours chacun. Mon dentiste m’a alors reposé des taquets et je me suis remise à porter des gouttières jour et nuit, j’avais peur de retrouver cette sensation de pression des débuts et d’avoir du mal à m’y refaire après cette pause de 2 mois. Fort heureusement ça n’a absolument pas été le cas, finalement je pense qu’une fois que la bouche a été habituée au port des gouttières, le plus dérangeant est derrière. Dans mon cas, je me suis rendue compte que c’était vraiment comme si je n’avais jamais vraiment arrêté momentanément d’en porter, je les ai très rapidement « oubliées ».

Il faut savoir que les dents bougent naturellement tout au long de la vie, aucun traitement orthodontique n’assure un résultat permanent, un système de contention est nécessaire. Plusieurs solutions sont possibles, il y a les gouttières à porter chaque nuit à vie, ou bien la technique smilers fix (une gouttière extrafine invisible et sur mesure collée derrière les dents) ou encore les fils de contention qui est la méthode la plus répandue. Après discussion avec mon dentiste, nous avons décidé de la pose d’un fil pour mes dents du bas et d’une gouttière de contention à porter chaque nuit pour celles du haut. Dans tous les cas, afin que mes dents ne cessent de se limer entre elles à cause de mon bruxisme, je devais obligatoirement porter une gouttière la nuit, il s’agissait donc de la solution idéales pour moi. Lors des derniers rendez-vous dans le cadre de mon traitement, il a donc de nouveau limé mes taquets, pour ensuite coller un fil de contention en métal derrière mes dents du bas afin qu’elles ne puissent plus être en mouvement. Aussi fin soit-il, je ne vous cache pas que quelques jours sont nécessaires pour s’habituer à ce nouvel élément contre lequel la langue frotte inévitablement. Il a ensuite repris des empreintes du haut de ma mâchoire pour créer une gouttière adaptée à ma « nouvelle » dentition alignée, je l’ai récupérée à son cabinet quelques jours plus tard.

En tout et pour tout, hors pause dans mon traitement, le temps de réceptionner les gouttières de finition, et confinement, mon traitement* aura duré 8 mois, sachant qu’à la base on m’avait annoncé 6 à 8 mois, nous sommes dans les temps et l’estimation était juste. Je suis totalement ravie d’avoir réaligné mes dents avec Smilers qui, il est important de le préciser, est une entreprise française, les gouttières sont fabriquées en Provence. Même s’il n’est pas parfait, puisqu’avec mes nombreuses années de bruxisme mes dents s’étaient déjà bien limées et raccourcies entre elles, elles sont alignées, mon sourire me plait enfin et ne me complexe plus. J’ai rencontré un praticien en qui j’ai totalement confiance, le suivi de mon traitement a été on ne peut plus sérieux, j’avais rendez-vous toutes les 6 semaines pour faire le point, récupérer de nouvelles gouttières et obtenir des réponses claires, nettes et précises à mes questions lorsque j’en posais. Grâce à cette expérience je n’ai plus peur d’aller chez le dentiste, Smilers m’a orientée vers un professionnel avec lequel j’ai même déjà planifié de nouveaux rendez-vous pour quelques soins que je souhaite réaliser dans la foulée (remplacements d’anciens composites et blanchiment).

*traitement réalisé en partenariat avec Smilers, je n’ai pas été payée pour en parler, la marque m’a laissée totalement libre de publier ce que je voulais lorsque je le souhaitais.

0 commentaire

Laisser un commentaire

×