Avoir un lapin, mes 5 conseils

En octobre prochain, cela fera déjà 7 ans que j’ai adopté Bonny. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous le connaissez déjà, Bonny c’est mon petit colocataire, la boule de poils qui vit avec moi, mon lapin nain bélier tête de lion. D’ailleurs, que vous ayez un lapin ou non, vous me posez toujours énormément de questions à son sujet. Alors même si je sais que cet article n’intéressera pas tout le monde, je sais aussi qu’il pourra être utile. Aujourd’hui je vous partage donc mes 5 conseils essentiels à savoir avant d’adopter ou bien tout simplement quand on a un lapin.

 L’adoption
En 2011, j’ai adopté Bonny dans un petit élevage familial, situé au fin fond de la campagne, que j’avais trouvé sur le bon coin. Par le passé j’avais déjà eu une lapine qui venait d’une animalerie et je ne souhaitais surtout pas renouveler l’expérience. Je sais bien que c’est tentant pourtant d’adopter l’une de ces mignonnes boules de poils, enfermée derrière ces vitres et malheureusement entassées dans de petits espaces. Personnellement ça me fend un peu plus le coeur à chaque fois, mais ce sont souvent des animaux qui ont des maladies et une espérance de vie raccourcie. Certes les exceptions sont nombreuses, mais pour éviter tous risques, je vous recommande plus de vous rendre en élevage, dans celui de Bonny, les lapins évoluaient au grand air. Mieux encore, mais qui était moins courant à l’époque, adopter un rongeur en SPA, comme pour les autres animaux, il y a des gens qui les adoptent et finissent par les abandonner. Les SPA sont malheureusement remplies de boules de poils qui ne demandent qu’à trouver une nouvelle famille aimante.

 L’habitat
L’idée reçue numéro 1 concernant les lapins, c’est que ce sont des animaux qui vivent en cage, mais c’est complètement faux, un lapin qui vit H24 en cage est un animal malheureux, il ont besoin de se défouler et de gambader. Alors oui au début, le temps de l’apprentissage, une cage est utile par sécurité, afin d’éviter que le lapin ne se mette en danger durant votre absence en rongeant des fils électriques. Mais à terme, plus votre lapin aura de liberté et plus il sera heureux. Bonny a eu une grande cage durant les premières années, lorsque j’étais là elle était constamment ouverte et quand je devais m’absenter je le remettais dedans et la fermais. Il faut savoir que la cage ne doit pas être posée en hauteur, elle doit être à même le sol pour que le lapin puisse entrer et sortir comme bon lui semble. Pour qu’il ait plus d’espace, et même si à ce moment-là je ne l’enfermais que la nuit, j’ai ensuite acheté un enclos. Si vous avez l’espace nécessaire, cela coute moins cher qu’une cage et il y a bien plus d’espace, il est même possible de le construire soi même, il y a pas mal d’astuces sur le net. Et puis un jour je me suis dit qu’il était tellement sage, que l’enclos resterait ouvert jour et nuit, tout s’est très bien passé. J’ai ensuite déménagé dans mon appartement, ici j’ai fait le choix de ne remettre ni cage, ni enclos. Son coin à lui se trouve dans le dressing, il a également un tapis sous la coiffeuse de mon bureau, il aime dormir là, et dans l’une des étagères du dressing, que j’ai volontairement laissée vide parce qu’il adore se cacher derrière le rideau.

La propreté
À la manière d’un chat, l’apprentissage de la propreté existe avec les lapins, je crois que c’est d’ailleurs la question qui revient le plus « mais il ne te fait pas des crottes partout » ? Eh bien non, il a toujours eu un bac à litière rempli de granulés de bois dans lequel il sait qu’il doit faire ses besoins et pas ailleurs. L’apprentissage est tout bête, cela doit commencer dès l’adoption, dès que le lapin fait ses besoins en dehors de ce bac, il suffit de se munir d’une petite pelle et de tout remettre dedans. Il comprendra très vite où se trouvent ses toilettes, attention toutefois à ne pas mettre de la litière partout dans la cage, elle ne doit être que dans le bac afin qu’il n’y ait pas de confusions. Dans l’idéal, comme les lapins broutent et font leurs besoins en même temps, le bac à litière doit se trouver sous le râtelier à foin ou bien avec le foin déposé directement dans le bac. Question litière, j’ai opté pour les granulés de bois, en animalerie les vendeurs conseillent bien souvent à tord les copeaux, mais, trop poussiéreux pour les poumons du lapin, ils sont dangereux donc à bannir. Pour plus de propreté et afin qu’il n’y ait pas d’odeur, je retire la litière souillée du bac chaque matin, cela me prend quelques minutes à peine et permet que Bonny soit au sec.

 L’alimentation
Pour le coup, les possibilités sont variées, mais la base de l’alimentation du lapin reste le foin, il assure un parfait équilibre au système digestif, ainsi qu’une bonne usure des dents. Le lapin doit avoir du foin à disposition en permanence, plus de temps il passe à mâcher son foin et plus il sera en bonne santé. Depuis les récents soucis de santé de Bonny et la rencontre avec une formidable vétérinaire aux précieux conseils, son alimentation a changé. Depuis toujours, en plus du foin, il mangeait une poignée de granulés le matin, une seconde le soir, et de temps en temps, comme une friandise, des fruits et des légumes. La vétérinaire m’a dit que le mieux pour sa santé était qu’il mange des légumes tous les jours, et des fruits très exceptionnellement puisque plus riches en sucre. C’est ce qui est désormais en place, le matin il a toujours sa petite portion (2 cuillères à soupe) de granulés, et le soir je lui donne 50g de légumes (mâche, endives, épinards, persil..). Il est également possible de supprimer complètement les granulés de l’alimentation du lapin, pour les remplacer par 100g de légumes pour la journée. J’ai testé, mais avec l’appétit d’ogre de Bonny et son amour pour les granulés qu’il mange depuis toujours, il revenait constamment à la charge pour avoir encore à manger. Je lui prends les granulés à la meilleure composition possible, c’est à dire ceux riches en fibres, pauvres en calories et dans lesquels le pourcentage de céréales est le plus faible, ce sont les Versele-Laga Cuni Adult Complete. Le lapin doit également avoir à disposition de l’eau à température ambiante, certains boivent peu, Bonny fait partie de la catégorie des grands buveurs. Il a toujours bu au biberon, le mieux reste pourtant une gamelle en céramique, puisque le biberon oblige le lapin à adopter une attitude contre nature. Mais il n’y a rien à faire, j’ai de nouveau testé récemment et il n’en veut pas, il préfère son biberon que je ne vous recommande pas, je le garde parce que c’est le seul que j’ai trouvé avec support en bois, qui ne nécessite pas d’être accroché aux barreaux d’une cage ou d’un enclos, mais même après échange il fuit constamment.

 Le budget
Comme pour tous les autres animaux de compagnie, avoir un lapin représente un budget. En général j’achète chaque mois 3 sacs de litière, 3 sachets de foin, 1 paquet de granulés et, chaque semaine, des légumes frais, cela représente approximativement 100€. Il y a également des dépenses vétérinaires, certaines prévues comme les vaccinations annuelles et les visites de contrôle tous les 6 mois. Et d’autres grosses dépenses imprévues en cas de problèmes de santé, comme ce fut le cas récemment. À ce sujet, je vous recommande d’emmener votre lapin chez un vétérinaire NAC, cela coute un tout petit peu plus cher qu’un vétérinaire classique, mais, pour l’avoir vécu récemment, j’ai trouvé la différence flagrante. Les spécialistes NAC ne voient que des rongeurs, ils savent exactement de quoi ils parlent et partagent d’excellents conseils. Je sais qu’il n’est pas toujours évident d’en trouver là où on habite, mais en cas de pépin de santé la vie de votre boule de poils en dépend, et chez les lapins tout peut basculer très vite, il faut consulter dès les premiers signes, quitte à aller dans une autre ville.

4 Commentaires sur Avoir un lapin, mes 5 conseils

  1. Xiioux
    25 juillet 2018 at 20 h 15 min (3 mois ago)

    Merci pour ton article ! Ma lapine est dans un grand enclos depuis notre déménagement, d’ici 2 semaines nous allons protéger tous les câbles afin qu’elle puisse être en liberté comme elle l’étais avant.
    Bonny va mieux depuis son problème ? Continue comme ça !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      27 juillet 2018 at 11 h 23 min (3 mois ago)

      Tu fais bien de préciser qu’il est préférable de protéger les câbles, les lapins en sont friands, Bonny pas tellement si ce n’est le cable de mon MacBook qu’il avait adoré et anéanti ^^

      Pour son gros souci de santé, tout est rentré dans l’ordre, il n’a gardé aucune séquelle, un vrai soulagement !! En revanche il a les yeux qui coulent depuis quelques jours donc on a rendez-vous chez la vétérinaire lundi.

      À très vite 🙂

      Répondre
  2. Le Petit Monde d'Ambre
    25 juillet 2018 at 21 h 02 min (3 mois ago)

    Coucou,
    Quand j’au vu ta storie sur insta je suis directement aller voir ton blog. J’avais déjà cherché sur ton blog si tu avais écrit un article comme celui-ci donc ton article tombe à pic. Je suis totalement d’accord avec toi. Avec mon chéri on avait pris une petite lapine en animalerie en janvier et malheureusement elle est morte 1 semaine après du vhd. C’était horrible car on l’a vu mourir. Après quelques mois on a décidé de reprendre un lapin mais cette fois-ci chez un éleveur. La femme était très gentille, on a pu visiter l’élevage et voir les parents de notre lapin. On a donc depuis Avril, notre Nougat, qui a été vacciné chez un véto NAC conseillé par l’éleveuse. Avec mon chéri on a lu ton article ensemble et il nous a donné pas mal d’idée. Concernant le biberon, s’il fuit c’est peut-être qu’il n’est pas assez rempli, généralement il faut les remplir minimum 3/4 pour éviter que ça goutte. (Par chance notre lapin boit dans une gamelle.) Concernant la litière on est passé aux granulés de bois. On les achète à Botanic, il y a un bac où on peut se servir en granulés. Il suffit juste d’acheter le petit sceau à couvercle la première fois. Ça revient à 5€ et ca nous dure assez longtemps. C’est assez économique, je ne sais pas si tu peux avoir le même système près de chez toi.
    Pour l’instant Nougat vit dans une cage ouverte en permanence sur un enclos. Dès qu’on peut on le laisse sortir dans une pièce sécurisé. Cependant la cage et l’enclos sont dans le salon (seul endroit où on a de l’espace pour) mais ce n’est pas une pièce sécurisée. On vit dans un appart meublé donc on ne peut pas effectuer de changement et on doit faire attention. On espère pouvoir déménager dans un futur et pouvoir ainsi créer un espace sécurisé pour Nougat pour qu’il puisse vivre en liberté complète.
    Désolé pour ce très long commentaire 🙂
    Bisous

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      27 juillet 2018 at 11 h 18 min (3 mois ago)

      Coucou Ambre,

      Merci d’avoir pris le temps de raconter ton histoire et celle de tes lapinous 🙂
      Malheureusement le cas de ta petite lapine n’est pas isolé, les animaleries sont connues pour « vendre » (même si je déteste ce terme) des animaux malades..
      Pour le biberon de Bonny, même entièrement rempli j’ai l’impression qu’il fui, ce serait plus simple si Monsieur acceptait de boire dans sa jolie gamelle ^^
      Je ne savais pas du tout que Botanic commercialisait les granulés en libre service, merci c’est bon à savoir ! J’en ai trouvé récemment en sacs de 15kg chez Gamm Vert, le sac me revient bien moins cher qu’en animalerie pour une quantité plus importante.

      Je t’embrasse, à très vite ici et/ou sur Instagram :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée - Les champs * sont obligatoires

Message *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.