Le poids des mots

Nous les gens qui avons un jour fait le choix de nous exposer sur internet, on nous qualifie par ce terme que je n’aime pas, et pourtant réel, de personnage public. Le personnage public parfait a un physique de rêve il le sait et en joue, il écume les soirées parisiennes branchées et partage sa vie sur les réseaux sociaux à longueur de journée telle une télé réalité. Je ne rentre pas et ne rentrerai jamais dans ce moule dans lequel je ne me retrouve pas, j’ai une vie simple, à l’abris des regards, que j’aime. En 8 ans de blog, j’ai parlé de mon vécu, à commencer par mon anxiété, mais je n’ai jamais clairement évoqué ma plus grande faiblesse, ce corps que j’ai soigneusement choisi de ne pas montrer.

Je suis une grande complexée, j’ai mis plusieurs années avant de montrer mon visage sur internet, maintenant cela ne me dérange plus de le faire, même si je checke mes photos un nombre incalculable de fois sous tous les angles avant de poster. Mais je reste peu à l’aise dans mon corps, un corps que j’ai toujours caché. Parce que les réseaux sociaux, bien qu’ils fassent partie de mon métier et que j’aime m’y balader, nous balancent sans cesse au visage la perfection physique, parfois réelle, souvent trafiquée, et complexent davantage. Depuis que je me montre plus et que l’on me reconnait dans la rue, ma plus grande crainte a toujours été de décevoir par mon physique. De plus, même si la grande majorité a été positive, j’ai été marquée par deux rencontres où le passage du virtuel au réel ne m’a apporté que des doutes et des craintes. Lorsque l’on est une blogueuse assez suivie, et discrète à la fois, il y a pas mal de curiosité malsaine chez certaines personnes, je le savais et c’est bien pour cela que pour me protéger, alors que j’avais à l’époque encore bien du mal à gérer mes crises d’angoisse, j’avais choisi de limiter les rencontres. Je me souviens il y a quelques années être tombée sur une instagrameuse de ma ville, une jeune maman adorable en apparence, qui cherchait par tous les moyens à ce que l’on devienne proches elle et moi. Je me suis dit que j’étais sans doute trop méfiante et, devant son insistance, nous avons fini par nous voir. Seulement j’ai appris par la suite qu’elle se moquait de mes kilos en trop dans mon dos, mais jouait devant moi la fille à qui l’on aurait donné le bon dieu sans confession. C’était la classe aux évents de ma ville de se vanter de m’avoir vue de la tête aux pieds, moi qui me faisais plus que rare à l’époque, et d’inventer des mensonges de toutes pièces parce qu’elle était justement la seule à m’avoir réellement côtoyée. Elle racontait, entre autres, que je retouchais mes photos parce que j’étais en surpoids et que mon copain était imaginaire, bah oui comment aurais-je pu trouver quelqu’un pour m’aimer et en plus avoir un visage fin ?! Le jour où les choses me sont remontées aux oreilles, je me suis pris la réalité en pleine face, elle a fait rejaillir toutes mes peurs avec elle, finalement elles n’étaient pas infondées. J’avais sans doute raison de tant me protéger et de si peu m’exposer sur les réseaux.

Mon caractère fort m’a permis de très vite reprendre le dessus, et puis il y a quelques mois, la lecture d’un message maladroit m’a de nouveau confirmé cette idée. Dans ce message, une abonnée qui m’avait reconnue et avec qui j’avais discuté me disait que j’étais belle, mais m’imaginer différemment physiquement, j’ai horreur de ces gens qui vous complimentent pour dire quelque chose de pas très sympa ensuite. Et non ça n’a pas mieux fait passer la pilule, ces mots, peut-être mal interprétés, peut-être pas, je les craignais depuis des années, ils avaient été prononcés, m’avaient blessée, et ce physique que je n’aime pas s’était retrouvé jugé. Certes c’est humain de juger une apparence, mais aller jusqu’à en faire part à la personne en question, personnellement ce n’est pas dans mon éducation. Depuis le temps que je blogue, les critiques ne m’atteignent plus, mais là j’avoue avoir été très touchée. Je vous passe la liste des adjectifs qui me sont passés par la tête à ce moment-là : nulle, moche, décevante, grosse, un personnage public pas à la hauteur qui n’affichera de toute façon jamais rien d’autre que son visage tant son corps est loin des diktats de la beauté.

Les mois ont passé, six peut-être, et, comme je vous en faisais part dans un récent article, j’ai complètement perdu l’inspiration, je doutais tellement que j’ai sérieusement songé à mettre un terme à ces 8 années de partage. Vous ne répondiez plus autant présentes que par le passé et, avec le recul je le comprends, moi la première je tournais en rond, je ne savais plus quoi poster et lorsque c’était le cas, je ne prenais plus aucun plaisir à le faire. Je devais me renouveler, c’était inévitable. Il était temps de faire les présentations dans mon entièreté pour arrêter de me brider et pouvoir proposer un contenu en étant moi-même à 100%, une nana qui aime aussi la mode et la photo mais n’osait pas se prêter au jeu. Alors avec les encouragements à la pelle de mon amoureux, oui oui il existe et le pauvre a du subir mes jérémiades par milliers derrière l’objectif, nous avons embarqué l’appareil photo avec nous en balade avec Léon, juste comme ça pour faire un test. Lorsqu’elles ont été capturées, ces photos n’étaient pas destinées à être publiées un jour, loin de là, mais l’idée a fait son chemin dans ma tête et je me suis dit que c’était le moment ou jamais, je devais trouver le courage et sauter le pas. Un soir, assise seule sur mon canapé, j’ai fébrilement appuyé sur publier, la peur au ventre de vous perdre devant la réalité de ce reflet qui me complexe. Pourtant ça a été tout le contraire, et jamais je ne trouverai les mots assez justes et forts pour vous dire ce que j’ai ressenti et combien je vous remercie pour cela. Je ne compte plus le nombre de likes, de commentaires et de messages privés reçus suite à ce post, très sincèrement je ne m’y attendais pas. Bien sûr j’en ai aussi lu quelques uns assez maladroits qui m’auraient vexée par le passé, mais là je m’y attendais et ils étaient si rares qu’ils ont glissé. Vous m’avez prouvé combien j’ai eu tord, tord de penser que ma communauté ne m’aimerait plus parce que mon corps n’était sans doute pas celui auquel on s’attendait. Mes craintes se sont envolées et je me suis trouvée si bête de ne pas avoir sauté le pas plus tôt, de m’être si longtemps limitée dans mon travail à cause de mes kilos en trop. En vous lisant j’ai appris que vous me découvriez humaine, normale, une fille avec des complexes, comme vous, à laquelle vous arriviez bien plus à vous identifier plutôt qu’à la blogueuse à l’intérieur impeccable et aux photos sans défaut. Je pensais tellement que c’était déjà cette image que je véhiculais, ce n’était pourtant pas le cas pour bon nombre d’entre vous, là encore le recul me permet de le comprendre sur toute la ligne. La découverte s’est faite dans les deux sens, vous m’avez vue de la tête aux pieds et moi je me suis découverte une communauté encore plus bienveillante que je ne le pensais qui m’a tellement émue.

Et maintenant ?! J’ai envie de vous dire que l’on va continuer sur cette lancée, j’ai ri en annonçant à mes proches que j’avais désormais une excuse béton pour enchainer les commandes Asos. Non plus sérieusement, et pour parler cinq minutes de choses plus terre à terre, je fais plus attention à ce que je mange depuis 6 mois et je suis en rééquilibrage alimentaire depuis 2 mois. J’ai perdu 10 kilos, le chiffre sur la balance baisse doucement mais sûrement, je souhaite me sentir mieux avec moi-même, à l’aise dans mon corps et conserver ma bonne santé lorsque je prendrai de l’âge. Jamais ô grand jamais je ne prônerai le surpoids, chez moi c’est dans les gênes, je n’ai jamais eu de troubles alimentaires, mais dès que je vois une bonne chose, je grossis, c’est inévitable. Mise à part durant mes années lycée et la découverte des fast food mêlée à mon insouciance d’adolescente, j’ai toujours fait attention à mon alimentation afin d’éviter d’aggraver les choses. C’est sans doute pour cela que je vis très bien mon rééquilibrage alimentaire et qu’il ne me coute pas. Je ne suis pas au régime, je ne suis pas frustrée, je mange chaque jour à ma faim mais sans dépasser le quota calorique qui me permet de perdre. Une fois par semaine je m’autorise un repas plaisir durant lequel je ne compte pas mes calories, je sais que j’y ai droit donc j’arrive à le faire sans culpabiliser à l’extrême comme c’était le cas avant. Avec ce rééquilibrage, mené via l’application My Fitness Pal, j’apprends à connaitre les valeurs nutritionnelles de mes aliments, donc je mange mieux, de manière plus réfléchie.

Je reste un personnage public complexé, mais je sais désormais que je n’ai pas à en avoir honte, je n’ai pas à assumer ou à cacher mon reflet, je ne l’ai pas choisi, j’ai compris que j’étais unique.

30 Commentaires sur Le poids des mots

  1. Tiff de Mabulldepensees.com
    27 octobre 2018 at 9 h 32 min (3 semaines ago)

    Bravo bravo bravo !!! Assumer ses complexes en mode « vie publique » est si compliqué ! Déjà quand on vit avec tous les jours, puis avec les regards parfois des gens que l’on croise ce n’est pas évident au quotidien ! Alors bravo, et un grand merci parce que dans ce monde sous filtre des reseaux sociaux et d’internet on a besoin de normalité, de personnes comme nous, de réel. Tu es tres belle et d’ailleurs ces photos sont super jolies !!!! Merci merci de t’être ouverte à nous, ça vaut carrément le coup ! Je te souhaite de t épanouir encore plus dans ton travail, ta passion !!! Et moi je dis oui pour pleins de commandes Asos à condition que tu nous montre 😁😁
    Pleins de bisous !!!

    Tiff de Mabulldepensees.com

    Répondre
  2. nissahbeauty
    27 octobre 2018 at 9 h 33 min (3 semaines ago)

    Coucou ma belle julie!!!
    J’ai dévoré ton article!!! Simple coïncidence peu être je suis un peu de le même état d’esprit que , j’ai pendant toutes ces années, caché ce corps que je ne souhaitais pas montrer sur les réseaux sociaux. Et très récemment une amie blogueuse m’a fait sortir de ma zone de confort, elle qui est habituée aux shooting ( mode, lingerie etc..), m’a concocter une séance en photo en duo!! Au début je t’avoue que j’étais totalement mal à l’aise ( j’attends d’avoir toutes les photos du shooting pr faire un article) , pas sereine du tout( je cachais ma nervosité en faisant le clown) Tout comme toi j’ai alors posté un première photo, je m’attendais à avoir des critiques, des messages haineux.. Finalement ça été tout le contraire… La bienveillance existe encore !!
    Par le récit de ton histoire, cela me touche d’autant plus que je me dis que je ne suis pas seule dans ce cas.. Nous somme plusieurs rongés par nos complexes!!!
    Merci à toi de nous avoir partagé ton histoire, ton « secret ».. et je vais me répéter reste comme tu es.. tu es formidable ❤❤😘💕

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 19 h 20 min (3 semaines ago)

      Eh oui la bienveillance existe encore, quand on y réfléchit c’est quand même triste d’avoir pensé le contraire, pourtant j’étais comme toi ^^
      Félicitations d’avoir osé faire ce shooting, n’hésite pas à m’envoyer le lien de ton article lorsqu’il sera en ligne 🙂
      Quelle fierté d’oser sortir de sa zone de confort, c’est mon leitmotiv quotidien, on se sent tellement mieux après même si sur le coup c’est stressant.

      Merci ♥

      Répondre
  3. M
    27 octobre 2018 at 9 h 48 min (3 semaines ago)

    Coucou Julie !
    J’ai presque failli pleurer devant ton article. Car il me fait écho également. Merci d’être cette blogueuse qui nous parle sincèrement. Je ne le dirais jamais assez.
    Je me retrouve dans chacun de tes mots, je ne suis pas influenceuse publique, mais je suis tellement complexée par mon corps, mon poids. J’ai tellement entendu de choses horribles à mon propos que je me suis totalement bridée. Depuis quelques temps, j’arrive à porter des vêtements colorés, des chaussures qui sortent de l’ordinaire. Mais c’est difficile de ne plus se cacher, j’ai l’impression que l’on ne voit que moi.
    Et puis il y a des jours où j’ai plus du tout confiance, des jours où je me sens énorme, des jours où je déteste ce corps.
    Il y a tellement à dire, je me suis tellement détestée à une époque que je n’arrive plus à m’attacher sentimentalement parlant à quelqu’un. Je repousse toujours la personne car l’image que j’ai de moi et qui est véhiculée par la société c’est que je ne suis pas attirante.
    Alors merci Julie, de publier cet article, tu n’imagines pas le bien que ça peut me faire de lire un article d’une personne qui a pu avoir le même ressenti sur certains aspects.
    Bisous et merci d’être cette personne que l’on adore.

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 19 h 10 min (3 semaines ago)

      Tu as raison d’oser porter ce que tu aimes, les choses se font petit à petit tu verras, et je t’assure que c’est dans ta tête le fait d’avoir l’impression que l’on ne voit que toi 🙂
      Par contre il ne faut pas repousser une personne, dis toi que ce serait dommage de passer à côté d’une belle histoire qui pourrait aussi t’aider à te sentir mieux dans ton corps, mon amoureux a joué un rôle important à ce niveau là !

      Répondre
  4. Fanny
    27 octobre 2018 at 10 h 11 min (3 semaines ago)

    Coucou Julie,
    Tout d’abord félicitations pour cet article et pour avoir sauté le pas de te montrer malgré tes complexées ! Je trouve ça triste que l’on te félicite de « t’assumer » une personne en surpoids ne devrait jamais avoir plus de mal à s’assumer qu’une personne qui ne l’est pas…
    J’ai été également complexée par mon corps, je ne me trouvais pas jolie, je me trouvais trop comme ci ou pas assez comme ça. Finalement, je me suis rendue compte que c’est à cause des photos de toutes ces pseudos fitgirls (souvent retouchées ou adeptes du posing) que je me sentais aussi complexée. Je me suis désabonnée de toutes ces filles qui montrent leur corps dans le simple but de le montrer, de tous ces « body goal », et c’est fou ce que je me sens mieux depuis.
    Je voulais te partager mon expérience également parce que, même sans être un personnage public, les réseaux sociaux avaient réussi à me brider également…
    Encore toutes mes félicitations pour cet article et surtout pour ta prise de conscience, non une femme belle ne fait pas forcément du 36 ! La beauté est dans toutes les mensurations, sur tous les visages, dans toutes les couleurs de peau… et il serait temps que tout le monde le voit.
    Belle journée à toi et pleins de bisous !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 19 h 05 min (3 semaines ago)

      J’ai horreur aussi que l’on me félicite de m’assumer, on assume un choix, un physique n’en est pas un.
      Tu as bien fait de te désabonner des instagrameuses qui créaient une sorte de mal être chez toi, le but d’Instagram c’est de passer un bon moment et de voir des choses qui font du bien à l’esprit 🙂

      Répondre
  5. Djahann
    27 octobre 2018 at 10 h 33 min (3 semaines ago)

    Bravo ! Tu as bien fait, même si je comprends que ça ne soit pas facile (j’ai à peu près la même silhouette que toi !) compte tenu de ta présence « publique ». Mais comme tu le dis, ça permet de montrer la vraie personne, de pied en cape, dans toute son entièreté. C’est toi, quoi ! Et j’ai hâte de voir plein de nouvelles photos !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 19 h 02 min (3 semaines ago)

      De base ça ne facilite pas la vie d’être complexée, mais quand on a une présence publique je crois que c’est encore pire, j’avais besoin de bousculer les codes et les diktats et je ne regrette pas une seule seconde de l’avoir fait lorsque je lis vos nombreux retours tellement positifs 🙂

      Répondre
  6. Rachel
    27 octobre 2018 at 11 h 11 min (3 semaines ago)

    Juste un mot  » merci » merci Julie d’être juste toi , toi tel que femme , tel que bloggeuse ..
    De nous montré qu’il y a plus qu’un critère de beauté derrière une bloggeuse et un personnage  » public  » .
    On nous ment tellement , on nous fait voire que le côté caractériel des choses .
    J’ai adoré ton article et tes photos . J’espère et te le souhaite une bonne continuation dans tous se que tu entreprends ..

    Merçi Julie .

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 18 h 59 min (3 semaines ago)

      Merci beaucoup Rachel, ça me touche énormément de recevoir autant de bienveillance ♥

      Répondre
  7. imariion
    27 octobre 2018 at 11 h 16 min (3 semaines ago)

    Coucou Julie,
    d’habitude, très honnêtement, j’ai toujours la flemme de commenter sur les blogs (même sur insta soyons honnêtes) mais là, comment ne pas être touchée par tes mots ? Comme j’ai commenté sous ta photo insta (oui oui j’ai même commenté là bas !), tu es tellement belle ! Je vis aussi avec un corps qui ne me plait pas, je comprends tellement tes peurs. Je te souhaite de t’épanouir de toutes les manières possibles. Et le commentaire de ta soeur sur le fait de s’assumer (comme si les blonds ou les bruns devaient s’assumer eux) j’ai trouvé ça d’une justesse, c’est tellement limpide en fait ! Merci pour ton partage, merci d’être toi Julie.

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 18 h 58 min (3 semaines ago)

      Je comprends ta flemme, je joue moi aussi bien souvent les abonnées de l’ombre ^^
      Alors merci Marion d’avoir pris le temps de laisser ce petit mot, je te souhaite tout autant de t’épanouir, je sais combien c’est compliqué parfois, mais il le faut, c’est trop dommage de se gâcher la vie.

      Répondre
  8. Instalexiaag
    27 octobre 2018 at 12 h 11 min (3 semaines ago)

    Hey douce Julie, c’est un article très beau , très intimiste … Merci pour ça . Il est dur de s’accepter avec toutes les images de corps filiformes que l’on nous balance en permanence. Attention les filles filiformes ont aussi le droit de proner leurs corps mais les grosses aussi ,les grandes, les petites ,les blanches, les blacks et j’en passe .on a saisi l’idée ! Chaque corps est beau tant que son proprio l’aime inconditionnellement en premier . Il y a des filles qu’on croirait parfaites physiquement dans nos yeux à nous mais qui se détestent tout autant qu’une personne en surpoids ou obèse et parfois pr ces filles là c’est encore plus difficile car sous prétexte d’avoir un physique « dans la norme » elles doivent s’adorer et être bien dans leurs corps . C’est ridicule. Tout comme une grosse devrait toujours se sentir mal car oh la la elle ne fait pas attention à ce qu’elle mange ! Foutaises . Une fille bien foutue à le droit de complexer et une grosse à le droit de s’aimer. Et tout le monde devrait s’aimer comme il est mais cela et évidement facile à dire.finalement ce sont en grande partie les autres qui font qu’on ne s’aime pas ,parfois c’est notre propre regard qui nous bride aussi .perso je gère mon gras comme il se doit ,il y a des jours où ma tronche me soule mais ça c’est dû aux hormones et aux petits boutons qui viennent parasiter mon visage une fois par fois :p j’ai arrêter depuis loooooongtemps de suivre des filles dites parfaites , je suis des comptes de body posi (ma grande taille )etc ça donne conscience que chaque corps est beau,qu’un bourrelet ou 2 ou 4 peuvent être splendides en maillot de bain, que des vergetures c’est la vie et tant pis etc etc
    Je vais arrêter là parce que ça va être aussi long que ton article.je t’embrasse avec force et courage et te dit a très vite sur Instagram

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 18 h 56 min (3 semaines ago)

      Bien sûr, peu importe le physique, tout le monde a des complexes, c’est tellement personnel comme sentiment.
      Chacun devrait effectivement s’aimer comme il est, pourtant ce n’est pas toujours si simple, la société a sa part de responsabilité aussi (réseaux sociaux, magazines).
      Aux diables les stéréotypes et autres idées reçues 🙂

      Répondre
  9. Dolorès
    28 octobre 2018 at 9 h 13 min (3 semaines ago)

    Bravo! Quel courage! Pas de t’afficher, mais de surpasser tes complexes! Je suis ravie de te découvrir comme tu es! Je ne suis ni surprise ni déçue ! Bien au contraire! Je me sens encore plus inclue dans ta communauté. Dans le sens où effectivement tu véhicules l’image d’une nana comme la plupart : complexée aussi, mais surtout bien loin des comptes Instagram à paillettes. Au contraire de ce que tu laisses entendre dans tes lignes, pour moi tu véhiculais déjà une image de fille plus simple et commune je dirais, et là tu viens enfoncer le clou! Tu fais partie de ces nanas à qui je peux clairement m’identifier et ça me plaît ! Alors bravo pour tout ça et reste comme tu es, fidèle à toi-même 💋💋💋

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      28 octobre 2018 at 18 h 50 min (3 semaines ago)

      Je ne me reconnais pas dans les comptes Instagram à paillettes qui ont pour unique but de vendre du rêve, comme toi, même si j’aime publié de jolies photos, j’ai du mal à m’identifier à leurs vies.
      Je suis contente de l’image dont tu parles que je véhiculais déjà pour toi, mais nombreuses sont les abonnées à m’avoir dit le contraire, ce que je peux comprendre aussi, c’est mon côté control freak que j’essaie de laisser de côté ^^

      Répondre
  10. Palmito
    28 octobre 2018 at 20 h 13 min (3 semaines ago)

    Chapeau bas pour ton courage Julie ! J’ai l’impression que tu es un peu plus « réelle » maintenant que tu t’es dévoilée à nous, cela fait plaisir à voir. Tu as bien fait d’écouter l’Amoureux (oui, un grand « A » car il le vaut bien ;-). Tu sembles encore « plus » (je mets des guillemets pour que ce ne soit pas mal interprété, je ne doute pas que tu l’étais déjà avant cela…) être une belle personne, tant de l’intérieur que de l’extérieur. Les gens sont souvent maladroits – parfois méchants aussi – mais le plus important est que la majorité te suit, non pas pour ton physique, mais pour ce que tu proposes et dégages à travers tes posts et articles. Tu évolues à merveille dans ce milieu des réseaux sociaux. Au plaisir de te lire à nouveau, bonne soirée et bisous

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      29 octobre 2018 at 15 h 00 min (3 semaines ago)

      Oh merci beaucoup ♥ Vous êtes nombreuses à me dire je semble plus réelle désormais, j’étais déjà proche de ma communauté mais cela va me permettre de l’être encore plus et ça c’est vraiment le plus chouette !!

      Répondre
  11. Mélanie
    31 octobre 2018 at 15 h 15 min (3 semaines ago)

    Merci d’être toi <3 Tu es magnifique comme tu es, aussi bien de l'exterieur comme de l'interieur, vraiment. Des bisous !!

    Répondre
  12. jane
    1 novembre 2018 at 9 h 11 min (3 semaines ago)

    Bravo, tu es belle <3

    Répondre
  13. Margot
    1 novembre 2018 at 20 h 11 min (3 semaines ago)

    Coucou Julie,

    Je suis obligée de poster un commentaire après la lecture de ton article :-). Déjà je te remercie de te dévoiler vraiment, pas seulement avec ces photos mais par tes mots. Cette dictature des réseaux sociaux m’épuise, et encore j’ai 30 ans donc je n’imagine même pas comment les ados font pour se construire avec autant d’images fausses et inutiles.
    Finalement on parle des filles qui s’exposent, mais ce qui me choque aussi c’est le besoin qu’ont les gens de sans cesse commenter le physique des autres… C’est vrai sur Internet comme dans la vraie vie, et ça existe depuis toujours, mais c’est exacerbé par les réseaux sociaux. Pourquoi ne peut-on pas apprécier la compagnie des gens, ou la lecture d’articles de blogs, sans constamment avoir une opinion sur l’apparence des autres ? Je l’avoue, je suis même agacée quand je vois une énième photo de fille en maillot de bain sur Instagram, sous laquelle il y a des centaines de « Tu es sublime » (même si ce sont des messages positifs en soi). Oui les compliments font toujours plaisir, et bien sûr des pensées nous traversent l’esprit lorsqu’on est confronté à l’apparence des gens, mais pourquoi ça devrait forcément prendre le pas sur le reste, et pourquoi toujours commenter (surtout quand c’est négatif évidemment) ? On est comme on est et ça ne regarde que nous, au fond… Le monde se porterait mieux si on était tous un peu plus bienveillant, et si on acceptait enfin que les normes enferment plutôt qu’autre chose.
    Je te souhaite de te sentir libre de te montrer telle que tu es, parce c’est ça qui est vraiment beau.

    Bisous !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      2 novembre 2018 at 9 h 01 min (3 semaines ago)

      Je suis entièrement d’accord avec ta vision des choses, et concernant les photos en maillot c’est parfois too much quand il n’y a plus que ça sur les réseaux durant la période estivale.

      Répondre
  14. Myrtilla
    3 novembre 2018 at 14 h 56 min (2 semaines ago)

    Et pourtant tu es tellement belle ! Merci pour cet article, je ne vais pas m’emballer dans les mots car je ne sais pas toujours les doser, mais je voulais juste te dire bravo d’avoir osé ! 🙂 Et je suis pour les haul mode ! 🙂

    Répondre
  15. Laureline
    6 novembre 2018 at 23 h 12 min (2 semaines ago)

    Tu es très bien comme tu es ! Je t’ai toujours suivi pour ton style d’écriture, tes belles photos et tes articles qui sont toujours aussi intéressants 🙂 Je me moque que tu répondes aux diktats du moment, tant que tu te sens bien dans ton corps et que tu aimes ce que tu fais, c’est tout ce qui importe 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée - Les champs * sont obligatoires

Message *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.