La Fin du Chapitre Permis de Conduire

Si vous saviez comme j’avais hâte de vous écrire cet article, de clôturer définitivement le chapitre permis de conduire sur une happy end à vie ! Le permis, pour certaines personnes c’est une simple formalité, une nouvelle étape de la vie acquise dès la majorité et bouclée le temps de le dire sans l’ombre d’un stress. Pour d’autres c’est bien plus compliqué, cela demande un vrai travail sur soi même, c’est en abordant le sujet sur mes réseaux sociaux que j’en ai pris conscience. Définitivement, j’étais loin d’être la seule à avoir dépassé la majorité depuis un paquet d’années, à ne pas avoir mon permis et à angoisser au simple fait de songer à le passer. Par peur, j’ai longtemps essayé de me convaincre que je n’en avais nullement besoin, qu’il y aurait toujours les transports en commun ou bien un proche pour faire mon « taxi », quelle erreur de penser ainsi. Cela dit je m’étais toujours fixée une sorte de deadline, j’ai cette conviction de par mon vécu, dans ma tête il n’était pas envisageable de devenir un jour maman sans être autonome à 100%. Même si la maternité n’est pas d’actualité, une autre source de motivation s’est naturellement imposée à moi. Ce déclic il vient de June, ma golden d’amour, d’ailleurs je vous racontais dans cet article de quelle manière elle avait été un élèment déclencheur pour me défaire de l’anxiété.

Sur le blog, je vous laissais en avril dernier, le code en poche, je détaillais alors de quelle façon je m’y étais prise pour le passer en candidat libre. Suite à cela, je devais trouver une auto-école afin de pouvoir débuter la partie pratique : les leçons de conduire ! Je n’ai laissé passer que quelques jours entre l’obtention du code et mon inscription en auto-école, me connaissant, le stress n’aidant pas, si j’attendais plus j’aurais sans cesse remis à plus tard et perdu du temps. Ayant opté pour le permis sur boite automatique (BVA), le choix fut rapide, cette formule est assez nouvelle, les auto-école ne sont pas encore nombreuses à la proposer, j’ai donc opté pour la plus proche de chez moi. Avec mon auto-école, nous avons immédiatement planifié les 13h obligatoires sur dix jours, j’ai pris ma première leçon début mai, mi mai j’avais terminé, un vrai marathon ! Bien entendu, ça n’a pas suffi, à l’approche de ma première présentation à l’examen, fin Juin, nous avons posé 7 heures supplémentaires. Cette journée de Juin, si vous me suivez sur snapchat, vous connaissez déjà son déroulé, l’examinateur s’est rendu compte, pile avant de me faire monter dans la voiture, d’un souci de numéro d’identification dans mon dossier, je vous passe les détails qui seraient bien trop longs à expliquer. Il faut savoir que lorsque l’on passe le permis, il y a un parcours de conduite et une manoeuvre à réaliser, deux questions de vérification, l’une à intérieur, l’autre à l’extérieur du véhicule, il faut également s’insérer et rouler sur une voie rapide. Ce jour-là, le problème administratif ne m’a pas empêché de passer l’examen, du moins ce fut bref puisque l’examinateur ne m’a pas demandé d’emprunter une voie rapide. Au bout de 5 minutes dans la voiture, il touchait déjà le volant, jugeant que j’étais trop prêt des voitures stationnées dans une petite rue, en un peu moins d’une vingtaine de minutes c’était plié et moi j’étais fixée. Sincèrement, quand je me refais le film, je ne me sentais pas prête à passer l’examen avec si peu d’heures de conduite au compteur, j’avais besoin de plus pour prendre confiance. Et puis je me suis rendue compte, après coup, que j’avais fait l’erreur de trop parler de mon examen sur mes réseaux sociaux, j’avais même communiqué la date exacte. Avant l’examen, je n’ai pas réalisé l’énorme pression supplémentaire que j’étais entrain de me mettre, les centaines de messages de soutien me réconfortaient. Mais après, lorsque j’ai du évoquer mon échec et répondre à ces même centaines de questions, cette fois, que je recevais, je m’en suis mordue les doigts. Et sur mes réseaux sociaux, cela a duré pendant des semaines, chaque jour on me parlait du permis, on me demandait ou j’en étais, si je l’avais, quand je le repassais. Je sais que pour les personnes qui me questionnaient, ça ne partait pas d’un mauvais sentiment, mais si je voulais réussir et minimiser la pression, je ne devais plus évoquer la chose.

Après avoir repris quelques leçons, la seconde présentation à l’examen s’est déroulée deux mois plus tard, fin Aout, je l’ai abordée bien après dans l’article concernant la manière de rebondir au plus vite suite à un échec. Oui parce que là encore ce fut un échec, lors de mon insertion sur voie rapide, l’examinatrice a jugé que je ne roulais pas assez vite. Suite à cela, durant les quelques jours d’attente du résultat que je savais pertinemment négatif, j’ai pas mal réfléchi, je me suis posée de nombreuses questions. J’ai réalisé que je n’avais toujours pas confiance en ma conduite, par conséquent je ne croyais pas une seule seconde en ma réussite, j’ai pris conscience que la méthode d’apprentissage devait évoluer. Certes j’avais toujours besoin d’un moniteur qui relève les éléments négatifs à améliorer dans ma conduite, mais pour prendre confiance, j’avais également besoin de bienveillance, d’entendre aussi ce que je faisais bien, ce qui n’était pas le cas depuis le début. La décision de changer de moniteur s’est alors imposée, et la différence fut flagrante, pendant les leçons j’étais désormais détendue, à l’aise, je ne voyais pas le temps passer, l’ambiance dans la voiture était zen, pas de haussements de voix, ni de pleurs. Lors de notre première leçon, une sorte d’évaluation, il a de suite saisi que ma conduite n’était pas assez dynamique, sans doute à cause de ce gros manque de confiance. J’ai repris 6 heures avec lui et obtenu une nouvelle date d’examen. Ce Vendredi 13 Octobre est rapidement arrivé, je n’étais pas totalement détendue, loin de là, mais mon nouveau moniteur ne cessait de me motiver, de m’encourager, de me dire de faire mon maximum jusqu’à la dernière minute. Ma maman était là aussi, cette fois j’avais refusé de me rendre au centre d’examen dans la voiture de l’auto-école avec les autres élèves, et je pense que ça a fait une grosse différence sur mon stress. L’élève qui est passée juste avant moi est ressortie de la voiture en pleurs, pas franchement rassurant, mais c’était déjà mon tour. L’examen s’est bien déroulé, j’ai évidemment eu le droit à quelques remarques de la part de l’examinateur, rien d’étonnant, c’est leur rôle, il ne faut surtout pas se laisser déstabiliser par ça. En sortant de la voiture, une demi-heure plus tard, j’avais un bon sentiment, j’ai du attendre jusqu’au mardi suivant pour avoir mes résultats sur internet, autant vous dire que ces quelques jours m’ont semblé très longs et ont laissé le doute s’installer. Je dormais si mal que c’est lorsque je me suis réveillée aux alentours de 2h du matin que j’ai découvert que les résultats étaient enfin en ligne : j’avais obtenu mon permis de conduire. Vous n’imaginez pas mon soulagement, j’ai regardé je ne sais combien de fois pour vérifier s’il n’y avait pas une erreur, mais c’était bien moi, mon nom y était, j’avais réussi ! J’ai réveillé ma maman, qui m’avait demandé de le faire quand j’aurais la réponse, pour lui dire, j’ai envoyé des messages à mes proches, j’ai snapé, je crois que j’ai du mettre au moins 3 heures pour me rendormir ! Au réveil j’avais déjà reçu des centaines de snaps de félicitations remplis d’amour, et ça n’a cessé tout au long de la journée qui a suivi, merci à vous, vraiment.

C’est quelque chose que je dis rarement, j’ai plutôt cette fâcheuse tendance à sans cesse me rabaisser, mais pour le coup je crois que j’ai rarement été aussi fière d’avoir accompli quelque chose. Je sais tellement combien j’ai du prendre sur moi pour m’enlever de la tête cette peur panique de faire une crise d’angoisse au volant en leçon, voire pire durant l’examen. Les années d’anxiété généralisée laissent des traces, et je sais que ce sera le cas toute ma vie, mais je ne vivrai plus jamais en fonction de mes angoisses, il faut aller au delà, trouver sa propre motivation à chaque nouvelle étape pour avancer. La mienne c’était June, ma peur de mal vivre notre séparation lors de mon déménagement, l’envie d’aller la voir aussi souvent que je le souhaitais sans rien avoir à demander personne. Pour cela il n’y avait pas trente six mille solutions et je l’ai fait, en 6 mois de temps, malgré mon anxiété, j’ai obtenu mon permis de conduire, le sésame vers cette liberté totale, cette indépendance. À l’heure ou vous lirez ce long roman, j’embarquerai pour Los Angeles, l’avion, une autre de mes angoisses que j’ai réussi à dépasser pour moi, mais surtout pour mon voyageur d’amoureux. Lui, ma famille, d’autres moteurs bienveillants qui me tirent sans cesse vers le haut, d’autres sources de motivation qui croient en moi lorsque moi-même je n’y crois plus, des soutiens inconditionnels dans tout ce que j’entreprends. Quoique vous entrepreniez dans la vie, ne vous mettez pas de barrières psychologiques, lancez-vous, même si c’est long, compliqué, même s’il y a des bas, des échecs difficiles à encaisser, on ne vit qu’une seule fois, ce serait bête d’avoir des regrets. Le permis, pour certaines personnes c’est une simple formalité, pour moi c’est un immense pas en avant, une victoire sur moi même.

J’ai rédigé ce post à chaud, entre les derniers achats pour le voyage et ma valise à finaliser, j’ai à peine eu le temps de faire une photo de ma June à l’iPhone, avec l’aide précieuse de ma soeur, pour venir l’illustrer, tant pis pour mon côté perfectionniste, les émotions de l’instant l’emportent. J’espère que mes mots, mon histoire, motiveront les nombreuses personnes qui m’ont écrit pour me demander des conseils, je sais combien cette étape peut parfois être décourageante, frustrante, mais vous en êtes capables, croyez en vous.

20 Commentaires sur La Fin du Chapitre Permis de Conduire

  1. Djahann
    22 octobre 2017 at 8 h 55 min (1 mois ago)

    Félicitations ! C’est génial ! J’ai eu la chance de le passer jeune et de l’avoir du 1er coup, mais je ne suis pas certaine que j’aurais réussi à mon âge !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 53 min (2 semaines ago)

      C’est le mieux de le faire jeune, l’insouciance permet de moins angoisser je pense !

      Répondre
  2. Palmito
    22 octobre 2017 at 9 h 39 min (1 mois ago)

    Toutes mes félicitations chère Julie ! A toi la liberté et l’indépendance maintenant 😉

    Répondre
  3. nissahbeauty
    22 octobre 2017 at 11 h 10 min (1 mois ago)

    Encore félicitation Julie pour ton permis, tes angoisses etc.. Quand j’ai lu ton article, j’ai eu l’impression de me retrouver il y a quelques années, lors de mes heures de conduite et examen de conduite, certes dans un contexte un peu différent ( perte d’un parent ). Bon voyage pour L.A. bisous 😘

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 50 min (2 semaines ago)

      Un contexte pas si différent du mien lorsque j’étais inscrite en conduite accompagnée il y a plus de 10 ans, j’avais perdu mon papa quelques mois avant, alors je comprends..♥

      Répondre
  4. Cindy
    22 octobre 2017 at 13 h 15 min (1 mois ago)

    Coucou Julie et encore félicitations! Je sais à quel point c’est difficile et je me retrouve vraiment dans ton article. À mon premier échec j’ai perdu tout espoir de l’avoir et j’avais un gros manque de confiance en moi mais quand je l’ai repassé la semaine d’apres Et que je l’ai eu, j’ai pleuré de soulagement parce que comme tu dis pour certaines personnes c’est pas quelque chose de banal bien au contraire, c’est l’aboutissement d’un travail acharné et de beaucoup de volonté de réussir. Maintenant ça fait 3 mois que j’ai Mon permis et je suis heureuse d’avoir surmonté tout ça avec l’anxiete Qui est présente dans ma vie depuis des années. Profitons de nos victoires, on le mérite amplement. Gros bisous à toi 😘

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 47 min (2 semaines ago)

      Oh merci beaucoup pour ce beau message que je comprends tellement, l’anxiété nous complique la vie, mais comme tu le dis on profite d’autant plus de nos victoires plus que méritées ♥

      Répondre
  5. Alessaknox (@Alessaknox)
    22 octobre 2017 at 14 h 40 min (1 mois ago)

    Bravo d’y être arrivée! Pour ma part c’est compliqué aussi, j’ai tenté en 2009 de conduire seule en licence mais j’avais trop peur de conduire, j’ai revendu ma voiture. J’ai recommencé mon code en 2016, j’ai pris des heures d’auto-école j’ai acheté une voiture automatique cette fois, en novembre 2016, j’ai eu plein de problèmes avec, elle faisait des aller-retour au garage mais toujours les mêmes problèmes, mon garagiste m’en a finalement trouvé une autre en mai 2017, je n’avais aucun souci avec, elle roulait très bien, j’avais rendez-vous ce 31 octobre et ce vendredi j’ai eu un accident (en droit) et elle va sûrement être déclassée, je suis dégoûtée mais je n’ai pas envie de laisser tomber et d’avoir fait tout ça pour rien, alors je pense que je vais la passer avec la voiture de l’auto-école le plus vite possible sinon j’ai peur de ne jamais oser le passer.

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 45 min (2 semaines ago)

      Oh mince je suis désolée pour toi, je ne connais pas vraiment le système belge pour le permis de conduire, mais j’espère que tu pourras vite le passer et l’obtenir, plein de courage !!

      Répondre
  6. Nolwenn
    24 octobre 2017 at 18 h 19 min (4 semaines ago)

    Je comprends à quel point passer son permis peut réveiller des blocages anciens (voir cachés ?) en soi. Félicitations, tu l’as grandement mérité !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 43 min (2 semaines ago)

      C’est fort possible chez certaines personnes, mais moi je ne connaissais que trop bien mes blocages à ce niveau.
      Merci Nolwenn 🙂

      Répondre
  7. Marie
    27 octobre 2017 at 17 h 51 min (4 semaines ago)

    Bravo Julie et toutes mes félicitations ! Tu vas voir que de pouvoir aller où tu veux quand tu le veux te changeras la vie !
    Bisous !

    Répondre
  8. AURELIE
    29 octobre 2017 at 21 h 23 min (3 semaines ago)

    Félicitations Julie !!! Tu peux être fière de toi, tu n’as pas abandonné malgré tout et ça c’est super ! Pourquoi avoir choisi une automatique ? Ca revient moins cher pour le permis il me semble non? C’est toi qui m’a motivée en lisant toutes tes aventures, j’ai aussi attendu très longtemps en me disant que ça m’était inutile mais en fait c’est ce qui me manque pour avoir ma liberté à 100 % donc l’an prochain je m’y mets !

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 38 min (2 semaines ago)

      Le permis automatique ne revient pas moins cher, je dirais que c’est du pareil au même puisque les heures de leçon sur boite automatique sont plus chères mais au final on a besoin de moins d’heures, en revanche la voiture ensuite est plus onéreuse en boite automatique. Si j’ai fait ce choix c’est parce que je ne voulais pas me compliquer la vie et me rajouter du stress avec les vitesses, je sais que dans 6 mois je pourrai faire une formation de 7 heures pour avoir le droit de conduire une boite manuelle, donc la porte reste ouverte malgré tout. Et puis j’ai des restes puisque lorsque j’avais été inscrite en conduite accompagnée il y a plus de 10 ans, j’avais pris mes leçons sur boite manuelle 🙂

      Répondre
  9. Marine
    30 octobre 2017 at 22 h 33 min (3 semaines ago)

    Pour moi, passer le permis de conduire a été un vrai calvaire. Je l’ai passé 4x, et quand je l’ai ENFIN eu la 4e fois, j’ai cru pendant des semaines qu’il s’agissait d’une erreur et qu’on allait me le retirer. Cela fait 5 ans que je l’ai et je n’aime toujours pas conduire. Même en ayant changé la voiture et être passé d’une BVM à une BVA, je préfère prendre les transports en commun.

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 30 min (2 semaines ago)

      La boite automatique est vraiment agréable pour conduire en ville, je n’aurais pas voulu me stresser d’avantage avec les vitesses ! L’essentiel c’est que tu aies eu ton permis, malgré les transports en commun, ça peut toujours être utile pour se déplacer dans certains endroits 🙂

      Répondre
  10. Staicy
    31 octobre 2017 at 21 h 21 min (3 semaines ago)

    Je suis une nouvelle lectrice rare son les fois que je visite des blogs et c’est la première fois que je commente! J’ai lus ton article qui ma fait chaud au coeur et qui ma touchée car je m’y suis retrouvée dans tous ce que tu as écrie. Pour ma part ce qui n’allais pas chez moi c’était mon angoisse et le manque de confiance en moi et de sans cesse me rabaisser car je ne pense pas réussir! J’ai eu mon code en Fevrier 2017 (du premier coup) et j’ai enchainer pendant 5 mois la conduite (cause travail dans le commerce! Difficile de s’adapter au moniteur..) Toutes fois j’ai eu le même chemin que toi j’ai changer de moniteur car le premier partait en retraite, et par le suite j’ai eu 37h de conduite dont 4h de cours sur les accesoires de la voiture (je trouve que ça été de l’arnaque pour le prix de la séance!!!) Suite à ça mon moniteur me donne une date pour le 15 juin et a la sortie de la voiture mon moniteur m’avais passer un savon en me disant que j’avais tous mal fait (super le montieur!!!!!) j’ai attendus 4 jours pour voir mes erreurs et me rendre compte que au finale je n’avais pas louper mon permis je l’avais eu avec 24 points et ça été un énorme pas dans l’indépendance!!! aujourd’hui ça fait 5 mois et demi que je l’ai et j’en suis extrêmement heureuse ce qui m’a permis de pouvoir me trouver un appartement pour pouvoir évoluer!! donc ton article ma vraiment touchée !! gros bisous et félicitation à toi bonne route 🙂

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      6 novembre 2017 at 22 h 15 min (2 semaines ago)

      Merci d’avoir partagé ton expérience permis !! Je vois que nos parcours se ressemblent pas mal, au final, le souci principal c’est le manque de confiance accentué par des moniteurs qui manquent parfois de tact. L’essentiel c’est de trouver le bon moniteur, mais surtout de croire en soi, la réussite est alors forcément au bout du chemin, alors félicitations à toi également 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée - Les champs * sont obligatoires

Message *