Troublemaker Mascara, Urban Decay

Nouvelle grande première « mascaratesque » aujourd’hui, après la découverte de mon tout premier mascara Mac il y a quelques semaines avec le Bold and Bash, cette fois c’est au tour d’Urban Decay de monter sur le ring. Et pourtant, avec mes 7 années de blogging au compteur, j’avais l’impression de connaître les produits Urban Decay sur le bout des doigts, mais c’était sans compter les mascaras de la marque. Le Perversion me tente depuis longtemps, j’ai souvent entendu des éloges le concernant, mais ce ne sera pas l’heureux élu du jour !

L’heureux élu est une nouveauté, il s’agit du Troublemaker, un mascara que la marque qualifie de volumateur, à la tenue infaillible, pour des cils plus longs, plus épais et parfaitement déployés. Avant de vous s’il tient ses promesses, arrêtons-nous deux secondes sur ce packaging aux couleurs de l’arc en ciel, la double paroi met joliment en valeur l’aspect holographique, on a un tube qui sort de l’ordinaire, j’aime ! Il se démarque également par sa formule qui contient des fibres, et je dois admettre que, de base, c’est quelque chose qui ne m’enchantait pas franchement. J’ai détesté les quelques mascaras à fibres que j’ai testés jusque là, elles tombent dans les yeux, rendent la vision floue, et puis l’application est plus longue puisque, dans un premier temps, il faut déposer les fibres blanches pour ensuite appliquer la couleur. Avec le Troublemaker ce n’est pas le cas puisque les fibres ont été intégrées à la formule du mascara, d’ailleurs on remarque ces mini-poils sur la brosse, mais on ne les sent absolument pas une fois sur les yeux. Les picots de la brosse sont en silicone, à l’application on le ressent, ils attrapent bien les cils un à un, même les plus courts. Pour ce qui est de la prise en main de la brosse, pour le ras de cils supérieur je n’ai rencontré aucun problème, en revanche je suis incapable de l’utiliser sur mon ras de cils inférieur sans faire de tâches. Comme Urban Decay l’indique, il est vrai que l’on peut superposer les couches sans avoir l’ombre d’un paquet, les cils sont déployés et recourbés, mais je ne trouve pas ce mascara aussi volumateur qu’annoncé. Alors même si en terme de volume j’ai connu mieux, j’aime le résultat sur mes longs cils et c’est un mascara que j’ai adopté, de plus je trouve qu’avec mon démaquillant biphasé habituel, il se démaquille facilement !


Troublemaker, 24€95

6 Commentaires sur Troublemaker Mascara, Urban Decay

  1. Sarah | Côté Make-up
    31 janvier 2018 at 18 h 06 min (9 mois ago)

    Hello !
    Je trouve le rendu sur tes cils vraiment sympa ! La brosse ressemble à celui de chez kiko, le ultra tech (qui est d’ailleurs une tuerie ^^)

    Répondre
  2. Lilouuuu
    31 janvier 2018 at 20 h 50 min (9 mois ago)

    Le packaging est superbe et l’effet pas trop mal ! Je n’ai jamais testé les mascara UB, c’est l’occasion !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

    Répondre
  3. Horeo
    4 février 2018 at 17 h 46 min (8 mois ago)

    J’adore le packaging ! C’est vrai qu’il a l’air pas mal au niveau de la longueur, mais je trouve qu’il n’est pas si « super fat » que ça, dommage 🙁

    Répondre
    • Julie World Of Beauty
      12 février 2018 at 15 h 27 min (8 mois ago)

      Non, ce n’est pas un mascara si volumisant que ça, pour le volume je connais beaucoup mieux 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée - Les champs * sont obligatoires

Message *






Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.