J’ai Testé le Robot de Piscine Dolphin M600

30 mai 2021 0 commentaire

Être son propre patron, rencontrer l’âme soeur, acheter un premier appartement, rouler en Fiat 500, aller à New York, adopter une boule de poils, on a tous des goals différents dans la vie, parmi les miens il y avait ceux-ci qui ont été accomplis au fil des années. Il m’en reste bien d’autres, certains que je garderai secrets jusqu’à ce que, je l’espère, les concrétiser. En tout cas, j’ai récemment coché une nouvelle case de la liste de mes goals, celle de vivre dans une maison avec un grand jardin et, surtout, une piscine. Et même si cette dernière ne faisait pas partie de nos critères, tant le marché de l’immobilier est compliqué dans notre nouvelle région, on peut dire que le hasard a bien fait les choses en la glissant sur notre chemin. Nous sommes bien évidemment les plus heureux, seulement une piscine c’est de l’entretien qu’il ne faut pas négliger afin de la garder lA plus propre possible et d’en profiter au maximum durant la belle saison.

Toutes les aides sont les bienvenues pour nous simplifier la vie et nous permettre de gagner du temps côté entretien, à commencer par le plus important, l’indispensable avec une si grande piscine, j’ai nommé un robot de piscine électrique. Et la marque leader des robots nettoyeurs de piscine c’est Dolphin by Maytronics, elle propose de nombreux modèles adaptés à toutes les piscines. La marque m’a aidée à choisir le mien selon deux critères principaux qui sont la taille, la forme et le revêtement du bassin. Ici nous avons une très grande surface (10x5m) et du liner, c’est pourquoi l’heureux élu fut le robot Dolphin M600. Chez Dolphin il y a plusieurs gammes de robots, le modèle M600 fait partie de la M Line, il est recommandé pour les piscines jusqu’à 15 m de longueur et est compatible avec tout type de revêtement. Ce robot assure le nettoyage du fond, des parois et de la ligne d’eau et propose différents cycles (1h30, 2h, 2h30) et est fourni avec un caddy pour faciliter le déplacement et le rangement. Son fonctionnement est simple et pratique : il suffit de le brancher sur une prise électrique et de sélectionner le cycle de son choix via l’application mobile dédiée.

Ce robot nous a clairement sauvé la vie, lorsque nous avons débâché la piscine elle était dans un état catastrophique, l’hivernage n’avait sans nul doute pas été fait à temps et/ou dans les règles de l’art, le liner était recouvert de kilos de feuilles d’arbres et d’algues. Nous avons retiré le plus gros des saletés à l’aide d’une épuisette, traité l’eau au chlore de choc, puis tenté l’aspirateur manuel dont le résultat n’était pas convainquant du tout, très long et ne faisait que venir salir le filtre de la pompe, donc diminuer son efficacité. Quarante-huit heures après le traitement de chlore de choc, comme la marque me l’avait recommandé, nous avons lancé le robot de piscine Dolphin en mode nettoyage fond seulement. Deux heures plus tard, il avait débarrassé le fond de la piscine d’une impressionnante quantité de feuilles et d’algues. Nous l’avons ensuite lancé tous les jours, l’occasion de tester les autres programmes de nettoyage, jusqu’à ce que la piscine soit parfaitement propre. Particulièrement efficace, il nous a permis de gagner un temps précieux sans rien avoir à faire d’autre que de le driver depuis nos téléphones. D’ailleurs l’application est très intuitive et vraiment pratique puisqu’elle permet de contrôler son travail en temps réel, également de sélectionner un mode de nettoyage parmi les cinq proposés, mais aussi de planifier un départ différé ou encore de le programmer selon les jours de la semaine. Bien sûr, il est également possible de piloter le robot manuellement ou bien de modifier ses effets visuels pour mieux le percevoir lorsqu’il fait son job sous l’eau. Une fois l’aspiration terminée, il n’y a plus qu’à venir vider le filtre et le nettoyer à l’aide du jet d’eau du tuyau d’arrosage afin de retirer toutes les saletés.Vraiment ici on en est ravis, l’été tu peux venir, grâce à Flipper (oui c’est son petit nom) on est prêts !

Article écrit en collaboration avec la marque

0 commentaire

Laisser un commentaire

×